Sodomie et défonce anale : quelles sont les étapes à respecter pour une expérience agréable ?

La défonce anale comme les autres formes de pénétration procure un plaisir sexuel intense. C’est une pratique inédite qui permet aux couples de mettre du piquant dans leurs rapports sexuels. Toutefois, elle n’est pas une pratique aisée à mettre en œuvre puisqu’elle implique une bonne préparation pour surmonter les obstacles de l’ordre du confort et de l’hygiène. C’est pour cette raison que ce contenu se propose de vous faire découvrir les étapes d’une sodomie réussie.

La démystification de la pénétration anale

La pénétration anale est une pratique sexuelle qui ne tente que peu de couples à cause des idées à connotation négative reçue : avilissante, sale, violente ou douloureuse. Mais cette pratique sexuelle ne peut pas être jugée si elle n’est pas expérimentée dans les bonnes conditions et avec l’attention qu’il faut. C’est une pratique qui présente des aspects inédits du plaisir sexuel, offrant une expérience sexuelle unique. Pour vivre une telle expérience, cliquez ici maintenant pour entrer en contact avec des personnes expérimentées et prêtes à vous faire découvrir cette pratique. 

Pour une expérience réussie, tout part de la communication et du partage d’expérience entre les partenaires. C’est pourquoi, il est déconseillé d’initier une défonce anale sans en avoir parlé au préalable. Un bon échange sur la pénétration anale permet à l’homme et à la femme de démystifier le sujet en mettant des mots sur ce tabou. Certaines personnes restent hermétiques au refus du coït anal tandis que d’autres se laissent aller plus facilement, d’où l’importance de bien s’informer sur cette pratique avant d’aborder le sujet avec votre partenaire.

Les préliminaires pour une sodomie réussie

La réussite d’une sodomie nécessite le respect de quelques préliminaires essentiels, à savoir : le massage de l’anus et l’anulingus. Pour commencer, la zone anale demeure intime et sensible, d’où la nécessité de la ménager. Le massage de l’anus se présente à cet effet comme une bonne entrée en matière puisque cette zone du corps peut être à l’origine d’un plaisir sexuel incitateur. Cette étape est cruciale parce qu’elle permet la dilatation de l’anus, ce qui facilite la pénétration qui s’ensuit. 

L’anulingus, quant à lui, est une technique que les personnes plus audacieuses expérimentent. Cette pratique consiste à stimuler l’anus de son partenaire en faisant usage de la bouche ou plus précisément de la langue. Il faut noter qu’il constitue une source d’extase lorsqu’il est réalisé dans de bonnes conditions d’hygiène.

Entrer dans le vif du sujet

Pour vivre une bonne expérience du coït anal pour la première fois et s’offrir la possibilité de la réitérer, il est conseillé de se préparer en amont. Cette préparation commence par une bonne douche ou toilette de votre partie intime pour pallier les obstacles d’ordre hygiénique. Par ailleurs, vous devez lutter contre l’idée selon laquelle la défonce anale est un acte violent. Il faut également penser à créer une ambiance romantique avec des bougies et des draps en satin. 

Aussi, il est recommandé au partenaire masculin d’entourer l’acte d’attentions particulièrement tendres, de baisers appuyés et de caresses sur les zones érogènes de la femme. Car l’ensemble de ces éléments favorise la détente de la partenaire et rend le coït anal moins douloureux lors du passage du pénis dans l’anus. Afin de rendre la sensation bien moins douloureuse, il est indispensable d’utiliser un lubrifiant.